AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 8 le Jeu 7 Nov - 13:22
Derniers sujets
» BiteFight
Lun 26 Oct - 4:47 par Horus Halcali

» Test 1
Ven 27 Fév - 22:45 par Horus Halcali

» Modification de la FAQ
Ven 27 Fév - 1:55 par Horus Halcali

» Pleine Lune samedi 28
Jeu 26 Fév - 15:12 par Catherine Kuramoto

» Postez vos musiques sur le forum!
Mer 25 Fév - 3:42 par Mansur Kamm

» Définitions
Lun 23 Fév - 22:38 par Horus Halcali

» Les Lus
Dim 22 Fév - 21:50 par Catherine Kuramoto

» Cyhy & Horus
Sam 21 Fév - 20:00 par Mansur Kamm

» Aconit
Mer 18 Fév - 13:55 par Horus Halcali

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Faites vos dons
Pour que le forum continue de tourner de façon optimale, ainsi que le payements des fees du terrain, faites vos dons ici.

Partagez | 
 

 Les Chroniques Raciales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Horus Halcali
Admin
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 32
Localisation : Les plaines verdoyantes du Caern
Date d'inscription : 10/07/2008

Feuille de personnage
Santé:
14/14  (14/14)
Mana:
10/10  (10/10)
Métier: Chasseur

MessageSujet: Les Chroniques Raciales   Jeu 8 Jan - 4:07

« Tout le monde le sais, la lute qui perdure entre les Vampires et les Lycans est ancestrale. Pour cause, bien que les deux espèces soient des créatures de la nuit, elles n'en sont pas moins fondamentalement différentes.
Bien que les raisons de cette guère ont depuis longtemps été oubliées de tous, cette haine de l'autre persiste à travers les générations. Il existe beaucoup d'histoires et de légendes concernant l'origine de cette guerre, mais personne aujourd'hui ne connais la vérité.
Nous pouvons néanmoins constater quelques éléments perturbateurs, qui peuvent nous mettre la puce à l'oreille. Il est étrange en effet que ces deux races soient totalement dépendantes des astres solaire et lunaire: le Soleil tue les Vampires, alors que la Lune renforce les Lycans. C'est un bien étrange constat...
Nous pouvons également constater que les deux races sont sensible à certains éléments, comme l'argent, les UV, ou l'aconit. »

Théorie du professeur Vlad

Les chroniques raciales, chapitre XXIII

_________________
--¤\ Lycanis Praetorius Horus Halcali /¤--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus Halcali
Admin
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 32
Localisation : Les plaines verdoyantes du Caern
Date d'inscription : 10/07/2008

Feuille de personnage
Santé:
14/14  (14/14)
Mana:
10/10  (10/10)
Métier: Chasseur

MessageSujet: Re: Les Chroniques Raciales   Jeu 8 Jan - 4:08

"On pense souvent à tord que les Lycans ne sont que des brutes, disons le clairement, des bourrins, dénués de toute finesse. Or on se trompe, car le Lycan malgré ses abords un peu abruptes, il se cache en lui un fin mélomane. De nos jour nous devons beaucoup à la culture Lycanique en ce qui concerne la musique.

Laissez moi vous conter l’histoire de Whan Ahllen, un lycan plus curieux que le moyenne.

Un beau jour, il se baladait avec son ami Rob Ahl’ford, jouant du luth, et chantant joyeusement en quête d’un neko ou deux à dépecer. Mais cette journée ensoleillée fut gâchée par un orage s’approchant rapidement. Les deux compères ne s’arrêtèrent pourtant pas et continuèrent leur promenade en chantant sous la pluie (ce qui inspira plus tard une chanson connue dans tout Nosgoth).

C’est alors que la lance de Rob pris la foudre, et alors qu’il chantait et jouait du luth, il émis un son épouvantable. Bien qu’il ne resta plus rien de son ami qu’un petit tas de cendre, Whan entendu provenir de son ami ces derniers sons : le Luth Foudrique était né.

Whan poursuivit ses recherches afin d’obtenir un son identique à celui de son ami, qui avait servit de caisse de résonnance. Il eu donc la brillante idée de relier le luth par deux chaînes d’acier, une qu’il fixa à une lance, planté sur le sommet d’une haute montagne de Carthage. Il relia la deuxième chaîne à un caisson métallique recouvert de peau de testicules séchée de balrock géant des marais à poils court.

Il implora les dieux de l’orage, et attendit la foudre pendant deux semaines. Alors qu’il voyait les nuages s’approcher, la pleine lune se dévoila et la foudre frappa enfin. Pris d’une rage incommensurable , il joua du Luth Foudrique jusqu’au levé du soleil. Les sons provenant de cet instrument inédit résonnèrent à travers les plaines, faisant croire à ses habitants que l’enfer arrivait sur terre. Le HEAVY METAL faisait son apparition.

Par la suite un phénomène de mode se déclencha, de nombreux rassemblement de troubadours Lycans eurent lieux. Les manuscrits Lycans relatent l’histoire de nombreuses troupes musicales telles que « Les Pierres qui Roulent » ainsi que « les Forgerons Aériens », ou encore « Baiser ».

Malheureusement, les humains s’approprièrent ce mouvement musicale ainsi que ses origines, copiant jusqu’aux noms des troupes. Depuis lors, il faut savoir que la culture Lycanique n’est certes pas riche, mais qu’elle est à l’origine de la meilleure musique de tous les temps."


Théorie du professeur Vlad

Les chroniques raciales, chapitre XVI

_________________
--¤\ Lycanis Praetorius Horus Halcali /¤--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus Halcali
Admin
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 32
Localisation : Les plaines verdoyantes du Caern
Date d'inscription : 10/07/2008

Feuille de personnage
Santé:
14/14  (14/14)
Mana:
10/10  (10/10)
Métier: Chasseur

MessageSujet: Re: Les Chroniques Raciales   Jeu 8 Jan - 4:11

«De nombreuses théories sur la lycanthropie nous viennent de par le monde.
D'après mes nombreuses recherches dans les archives de la bibliothèque de Baltes, j'ai pu dégager plusieurs aspects caractéristiques de la lycanthropie, et les différents stades de transformations quelle comporte:

Les différentes formes d'un Lycan

Trop de gens pensent qu'il n'existe qu'une forme de Lycan, en fait c'est une erreur car il existe 5 formes de transformation, elles s'effectuent à chaque nouvelle pleine lune et ce pendant un cycle de trois jours (cycle lunaire),
mais tout d'abord il faut bien encore discerner deux catégories de Lycans. Pour les premiers la transformation à quelque chose de jubilatoire, une espèce d'extase où ils peuvent stopper le stade de leur aspect afin d'en tirer certains avantages, de plus ces derniers ne sont pas forcément soumis aux contraintes de la pleine lune, peuvent muter à chaque nuit et garder une partie de leur lucidité sous leur forme bestiale,
pour les autres, la transformation est une étape extrêmement douloureuse où ils perdent totalement leur contrôle et se réveillent la plupart du temps amnésiques de leurs sanglantes nuits, nus au milieu des bois avec juste le goût métallique du sang dans la bouche :


L'Hommidé
Il est juste question de l'homme à l'état normal, mais il reste un Lycan, même le jour, ses signes caractéristiques sont avant tout physique, ses sourcils se rejoignent au dessus du nez, ses canines sont plus développées, ses cheveux sont épais et durs au milieu du crâne, son ouïe et son odorat sont très développés et sa présence inquiète la plupart des animaux (chats crachant, chiens aboyant, chevaux effrayés, ...).

Le Galbro
Son aspect physique change à la transformation il s'agit de la première étape de mutation, son poids augmente de 25% et sa taille de 10%, son corps se couvre de poils, ses mains s'allongent et deviennent griffus, ses oreilles se mettent en pointe, ses dents poussent, sa barbe s'allonge et sa musculature devient plus massive (d'où l'augmentation du poids), son ouïe et son odorat son très développés et il peut se faire comprendre d'une voie gutturale mais sa conversation n'excède pas quelques phrases. Cette transformation permet au Lycan de rester assez discret sur son aspect physique, dans une ruelle sombre on ne peut quasiment pas le discerner d'un individu normal, sous cette forme le Lycan maîtrise à peu près bien ses réactions et peut choisir ses victimes.

Le Crinos
La forme la plus connue et la plus bestiale, le poids augmente de 100% et la taille de 25% (ainsi un individu de 1,80 m et de 75 kg deviendra un Lycan de 2,25 m et de 150 kg), son corps se couvre entièrement de poils et devient très musclé, ses mains et ses pieds s'allongent de 50% et se munissent de longues griffes coupantes, une queue touffue apparaît au dessus des fessiers, sa mâchoire s'allonge et devient un museau, ses dents se transforment en crocs acérés, et ses oreilles deviennent très longues et pointues, sa tête devient celle d'un très gros loup mais sur un corps "d'homme", le dialogue est quasi impossible sauf quelques mots prononcés d'une voie très gutturale (du genre :"toi mourir", "moi tuer", ...). Sous cette forme le Lycan est incontrôlable, sa capacité à tuer est énorme, sa rapidité et sa dextérité sont colossales, il se déplace soit debout soit en courant à quatre pattes et son ouïe et son odorat sont à un très haut niveau de performance, par contre il ne peut pas manipuler d'objets complexes ou se faire admettre dans une meute de loups sauvages pour en devenir le chef.

L'Hispo
La forme intermédiaire entre le Crinos et Loup, la taille reste celle du Crinos, le poids aussi, mais le Lycan se déplace à quatre pattes, son aspect rappelle celui d'un loup normal mais qui serait d'une taille bien supérieur à n'importe quel loup du monde, son regard flamboie de cruauté et sa mâchoire est large et pourvue de dents énormes et très acérées. Sous cet aspect le Lycan gagne en rapidité, en ouïe et en odorat, son appétit de sang est à son maximum, c'est une véritable machine à tuer, mais il lui est incapable d'intégrer une meute de loups et de manipuler quelques objets que ce soit.

Le Lupus
La forme finale de la transformation, le poids diminue de 125% et la taille de 25%, l'aspect général est celui du loup commun, le Canis Lupus, il en possède tous les attributs physique notamment ses capacités à entendre et à voir, il peut se fondre dans une meute et en devenir le chef ,car malgré tout le Lycan possède quelques facultés d'adaptation et de raisonnement supérieures à l'animal commun. Sous cette forme le Lycan est plutôt calme, il choisit en général cet aspect lorsqu'il souhaite être oublié ou rester discret dans sa région, il chassera le gibier avec la meute ou en solitaire mais ne s'accouplera jamais avec une louve commune.»



Théorie du professeur Vlad

Les chroniques raciales, chapitre XXVII

_________________
--¤\ Lycanis Praetorius Horus Halcali /¤--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques Raciales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques Raciales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques du Monde émergé
» Les Chroniques de krondor
» Chroniques de la Tour de Laura Gallego Garcia
» V.2.0 Les chroniques d'Aaron Knight alias Light.
» LES CHRONIQUES DE NARNIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycanis Sum :: Echos :: Les Chroniques Raciales-
Sauter vers: